Panier

L’huile essentielle de Palma Rosa pour renforcer la Rate

high grass 1504284 1280

Tout d’abord, qu’est-ce que la rate ?

Le mot rate que nous utilisons aujourd’hui, nous vient du néerlandais “raat” et signifie le “rayon de miel”, par analogie à l’aspect de la rate qui est semblable à l’aspect de la brèche de miel (en forme de rayon) au fond d’une ruche. L’origine grecque de cet organe est “splen”, et a donné par la suite le mot anglais spleen, qui désigne un état psychique très dépressif, l’hypocondrie des Anciens !

Cet organe gorgé de sang, est situé dans l’hypocondre gauche, en regard de la dixième côte. Dans la médecine antique d’Hippocrate, elle était considérée comme étant le siège de la bile noire (ou atrabile), l’une des quatre humeurs, et était associée à l’élément Terre ainsi qu’au caractère mélancolique et anxieux. Il est intéressant d’observer que dans la médecine chinoise, la rate est aussi associée au mouvement Terre, et rattachée à la fonction de “transformation” et est en lien avec le soucis et l’excès de réflexion (en tout cas, en cas de dysfonction de l’organe sur le plan énergétique).

Dans la médecine occidentale, on lui reconnait principalement un rôle immunitaire (elle fait partie des organes lymphoïdes secondaires). On l’appelle également le “cimetière du sang”, car elle contribue à la régénération du sang et stocke également les divers composants du sang. D’ailleurs, durant la vie fœtale, c’est la rate qui joue dans un premier temps le rôle de production des globules rouges (hématopoïèse), qui petit à petit sera poursuivi par la moelle osseuse au cours de la grossesse puis après la naissance. La rate a donc un lien étroit avec le sang et stocke jusqu’à 30% des globules rouges du corps humain… Une analogie intéressante à faire avec la perspective taoïste dans le Nei Jing Tu (la carte du paysage intérieur, disponible en e-book), qui donne au “prénom” de la rate, “le pavillon de l’âme éthérée”. Cette dénomination taoïste est intéressante, car du point de vue de la médecine chinoise, l’Âme éthérée (le Hun) est avant tout ancrée dans la matrice Yin du foie, son sang. Il y a donc un lien intéressant dans la vision taoïste, qui considère la rate comme étant l’assistant du foie dans ses fonctions de régulation du Hun, entre autre.

1514586195271 mtc2

Les fonctions de la rate en médecine chinoise

En médecine chinoise, la description d’un organe est avant tout fonctionnel. On va s’intéresser à comment un organe va exprimer sa structure fondamentale (sa matrice) et comment celui-ci va interagir avec l’ensemble du milieu intérieur et son environnement externe. Voici quelques une des fonctions principales de la rate en médecine chinoise :

  • La rate a pour rôle la transformation de ce que nous assimilons (sur le plan alimentaire, psychique et spirituel) et le transport du produit de la transformation (c’est-à-dire “l’essence subtile des diverses nourritures” de l’être humain) vers les différentes zones du corps, afin de les nourrir en énergie vitale. La fonction de transport et de transformation est aussi intrinsèquement reliée au pancréas, de par son action de libération des sucs digestifs. Rate et pancréas sont ainsi considérés comme étant une seule entité fonctionnelle. Une altération de ces fonctions peut se manifester par des désordres digestifs (ballonnements, lourdeur après les repas, etc…). Des aliments de saveur douce comme la carotte, le panais, la pomme de terre ou le potiron, peuvent contribuer favorablement à renforcer les fonctions de la rate.
  • Elle contribue également à la montée de l’énergie Pure vers le haut du corps (par analogie, l’estomac a pour rôle de faire descendre l’énergie Trouble vers le bas), afin de nourrir les organes thoraciques, de clarifier l’esprit et de libérer les orifices supérieurs. Une altération de cette fonction peut se manifester par une lourdeur faciale, des troubles ORL et un esprit “embrumé”.
  • Elle est un des foyer de production du Qi et du sang. Grâce à sa fonction de transformation des substrats bruts de nos “diverses nourritures”, la rate permet d’extraire la quintessence des choses en énergie vitale (appelé aussi Qi 氣 ou Souffle vital) et sang, qui permettront par la suite de nourrir le corps. Une altération de cette fonction peut se manifester par de la fatigue (notamment après les repas) et un manque de tonus musculaire.
  • La fonction psychique de la rate, nous permet d’être focus sur ce que nous entreprenons. La rate est le centre de la réflexion, des idées, de l’esprit synthétique et de la concentration. Elle canalise et trie les informations que nous percevons à travers le Shen (la conscience du Cœur). Un excès de réflexion, conduira la personne à des soucis, de l’inquiétude et de l’anxiété, car il n’y aura pas de transformation suffisante de ce qui est assimilé. Pour la santé mentale, il est donc important de s’accorder des moments de repos du corps et de l’esprit, et également de favoriser le mouvement du corps (associé à la dynamique de l’énergie du Bois) afin de dynamiser le “mouvement Terre” de la rate.

L’huile essentielle de palma rosa pour aider la rate

Cette huile essentielle qui a longtemps été produite en Inde, servait autrefois à couper l’huile essentielle de rose trop onéreuse. On l’appelle également le géranium des Indes et son nom latin est Cymbopogon martinii var. motia. Atchoum… ! C’est une huile essentielle à la flagrance florale, herbues, fraîche, suave et entêtante dont on distille l’herbe et les parties aériennes. De la famille des poacées, c’est une herbe de plus de trois mètres de haut qui pousse en touffes et qui donne des inflorescences rouges lorsqu’elle arrive à maturité. Elle donne une huile essentielle riche en monoterpénols (géraniol), ce qui lui confère la capacité d’être un bon draineur lymphatique et d’avoir une action régénératrice sur les cellules, et plus particulièrement sur celle de la peau mais aussi sur la flore intestinale. Ce qui par analogie à la médecine chinoise, permet de favoriser la fonction de transport et de transformation au sein du corps. Sa composition majeure en monoterpénols lui donne l’avantage d’être non irritante pour la peau. C’est une huile essentielle qui sera donc intéressante par voie interne et en usage cutané. Cependant, on la déconseillera par voie interne chez la femme enceinte, chez qui la voie cutanée avec une faible dilution est envisageable.

On peut résumer ses propriétés thérapeutiques comme étant une huile essentielle anti-bactérienne puissante à large spectre (ORL, génital, cutané), fongicide, anti-virale et stimulante immunitaire, cicatrisante, régénératrice des cellules, utérotonique et draineur lymphatique.

coucou ;) je suis palma rosa

Le palma rosa (Cymbopogon martinii var. motia) en médecine chinoise :

En médecine chinoise, chaque plante contient des propriétés énergétiques qui se distinguent par la nature, les saveur, les méridiens destinataires et les fonctions. L’utilisation des huiles essentielles appliquées à la médecine chinoise, implique également de prendre en compte un facteur très important qui est la connaissance de la note aromatique (de tête, de cœur ou de fond) de chaque huile essentielle. Car ces notes vont influencer de façon de variables les différents niveaux énergétiques appelés wei (superficiel), ying (niveau intermédiaire) et yuan (profond). Ces niveaux sont en relations avec des composantes physiologiques, énergétiques (canaux d’acupuncture) et psycho-émotionnel. De plus, les notes aromatiques vont également pouvoir déterminer la fréquence d’utilisation optimale d’une huile essentielle ou d’un mélange. J’explique tout cela dans le programme en ligne sur les huiles essentielles en médecine chinoise.

Le palma rosa est considéré en médecine chinoise comme étant de nature neutre (certaines sources le considèrent plutôt rafraîchissant, fang xiang liao fa) et de saveur douce et piquante. Cette huile essentielle aura un tropisme pour les méridiens du Cœur, de la Rate et de l’Estomac et donc une affinité pour les éléments Feu et Terre. Sa note aromatique est une note de cœur, son action dure donc environ 6h. Ses fonctions principales seront de nourrir le sang du Cœur, de renforcer la Rate et le Shen. Pour l’application externe, sa dilution maximale dans une huile végétale est entre 5% à 10%.

On pourra donc l’utiliser dans des situations de fatigue physique et psychique, de dépression et de palpitations impliquant une déficience du Qi et du sang du Cœur. Elle sera également indiquée en cas de fatigue chronique, selles molles, diarrhées, ballonnements, perte de poids et de problèmes digestifs chroniques impliquant une déficience du Qi de la Rate et/ou de l’humidité pathogène.

Le géraniol, un tonique du Qi de la Rate ?

Le palma rosa est reconnu comme mentionné plus haut, comme ayant une action régénératrice des cellules digestives. On le considère comme étant un prébiotique, c’est-à-dire une substance qui aura une action régulatrice sur le microbiote intestinal (en cas de dysbiose digestive). A ne pas confondre avec les probiotiques, qui sont des micro-organismes ayant un effet régulateur dans l’éco-système digestif. Le palma rosa est composé de 70% à 80% de géraniol, ce qui lui confère la capacité d’être un modulateur de la flore intestinal.

Des recherches scientifiques menées par des chercheurs italiens de l’Université de Bologne en 2018, ont clairement démontrées que l’administration orale prolongée de géraniol (l’étude a été menée sur 4 semaines d’administrations), avait un effet très favorable sur le syndrome du côlon irritable. Cette recherche italienne montre que la prise de géraniol favorisait l’augmentation relative des bactéries Collinsella et Fœcalibacterium, qui ont tendance à diminuer en cas de syndrome du côlon irritable. Ces bactéries jouent un rôle anti-inflammatoire, immunitaire et participe à transformation de la matière organique dans les intestins. En voilà, un fait intéressant qui permet de recouper l’action de cette huile essentielle sur le plan de la médecine chinoise, ainsi que sur le plan de la vision occidentale.

Etude italienne sur l’action du géraniol sur la dysbiose intestinale : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6299992/

Quelques suggestions d’utilisation du palma rosa :

On pourra l’utiliser par voie orale (2 à 3 fois par jour), pour son action régulatrice sur le système digestif et en tant que prébiotique. Dans une cuillère de miel ou du lait de soja (le soja permettra une meilleur diffusion du géraniol dans les voies digestives). Vous pourrez y apprécier sa douce saveur piquante qui restera un temps sur votre palais…

On pourra l’utiliser en friction, que ce soit au niveau local ou abdominal en fonction de l’effet recherché. Pour optimiser l’action tonifiante sur le Qi de la Rate, vous pouvez la diluer dans de l’huile végétale de noisette ou de tournesol. Ces huiles végétales tonifient le Qi de la Rate. On peut aussi l’appliquer de façon ciblé sur des points d’acupuncture (comme Rate15, Estomac 25, Rate6, etc…). Sa fréquence d’utilisation optimale sera de 2 applications par jour (car c’est une huile essentielle avec une note de cœur).

L’association du palma rosa sera intéressante avec des huiles essentielles comme la lavande, le géranium, le patchouli, le romarin, le thym, le lemongrass,  le tea tree, la niaouli et bien d’autres encore…

 

Phong, praticien et enseignant en médecine asiatique.

Découvrir le programme en ligne sur l’utilisation des huiles essentielle en médecine chinoise :

Ce programme est ouvert aux étudiants et praticiens en médecine chinoise. Cependant les personnes ayant une appétence pour ce sujet peuvent le suivre à titre personnel. Pour y accéder : les huiles essentielles en médecine chinoise.

 

© Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire